Le séjour des correspondants allemands


Les élèves allemands sont arrivés mardi soir, 9 octobre 2018, après un long voyage en bus de 11 heures. Mercredi matin, Mme Le Dauphin les a accueillis dans l’amphithéâtre, ensuite ils ont suivi les cours dans différentes classes.
Ils ont passé l’après-midi dans les familles françaises et accompagné leurs correspondants français dans leurs activités.
Le lendemain, ils sont allés visiter le château de Comper, ensuite Madame FESSELIER leur a proposé une promenade contée au Val sans Retour. Ils en sont revenus enchantés, sous la pluie bretonne.
Vendredi, c’était la grande sortie au Mont-Saint-Michel ; les 25 élèves allemands et les 25 élèves français, ainsi que les quatre professeurs, se sont rendus au Mont, à pieds, en partant de l’aire des Genêts, en passant par Tombelaine, avec Gilles, Magali, les deux guides, sans oublier le chien ! Après 6 km de marche dans la baie, nous sommes arrivés au pied d’une des sept merveilles du monde. Nous avons profité d’un petit quartier libre au Mont, et avons repris le bus vers Pacé. Nous avions tous mérité une bonne nuit de sommeil.


Les correspondants ont passé le week-end en familles, ils ont fait de nombreuses visites, (St-Malo, Dinard, bowling, etc.), et des dégustations de spécialités bretonnes, avant de reprendre le lundi matin, de bonne heure et bonne humeur ! Les élèves allemands ont visité le vieux Rennes et ils ont fait un rallye touristique, ainsi que quelques petits achats de souvenirs.
La soirée s’est conclue avec les familles, sur la scène de l’amphithéâtre. Nous avons présenté le travail accompli avec nos correspondants dans nos ateliers binationaux : présentation bilingue du collège Sankt Meinrad, danses bretonnes, chansons allemande et française... Enfin, nous nous sommes retrouvés pour un petit apéritif-dînatoire.
Le lendemain matin, nous nous sommes tous levés tôt pour le départ vers l’Allemagne.
Rendez-vous le 28 Mars à Rottenburg-am-Nekar, dans le Baden-Württemberg, pour la deuxième partie de l’échange.

Augustin, élève germaniste en 4e C

 
Vous êtes ici :